En savoir plus

Qui était Jean Linard ?

Quelques éléments de biographie

11 juin 1931 
Naissance à La Marche (Nièvre).

1945-1949  
École Estienne, section gravure (Paris).

1953 
Épouse Andrée Thumerelle, avec qui il aura deux enfants, Joël (1954-2002) et Catherine.

1953-1959 
Travaille comme graveur sur cylindre à l’imprimerie Del Duca (Paris).

1960 
S’installe à La Borne et rencontre Anne Kjaergaard (1933-1990), céramiste d’origine danoise, qu’il épouse en 1964. De cette union naîtront quatre enfants : Christophe, Benoît, Marie et Cécile.

1961 
S’installe avec Anne Kjaersgaard dans une ancienne carrière de silex abandonnée, située aux Poteries, sur la commune de Neuvy-Deux-Clochers (Cher). En peu de temps, ils construisent leur maison et un four à chambres, selon un plan de Bernard Leach (1887-1979). Au fil du temps, la maison s’agrandit : d’autres bâtiments d’habitation et des ateliers sont construits avec des matériaux locaux récupérés sur les chantiers alentours et prennent place selon une disposition d’inspiration danoise. Ensemble, Anne Kjaersgaard et Jean Linard produisent et vendent des pièces et des objets utilitaires en céramique, et ouvrent, dès 1962, une école de poterie. Ils continueront ensuite de transmettre leur savoir-faire, Anne Kjaersgaard enseignant aux Etats-Unis en 1976, et Jean Linard accueillant régulièrement des stagiaires aux Poteries.

1972 
Avec Françoise Dupuis, il a un fils, Thomas.

1974 
Épouse Anne-Marie Guenin, avec qui il aura une fille, Elodie.

1981 
Construction de la tour Rocard et de l’espace attenant. Les briques utilisées pour construire cette tour proviennent d’un four de 90 m3 et ont été données à Jean Linard par Yves Rocard (1903-1992), physicien français et père de Michel Rocard. Ce dernier agrandissement de la maison fait le lien entre l’aile des ateliers et l’aile d’habitation, formant ainsi une cour carrée. 

1983 
Début de la construction de la Cathédrale, chantier permanent et inachevé. Après l’abandon d’un projet collectif de construction d’une église à Sancerre, Jean Linard réalise seul son rêve de bâtisseur. Sur sa propriété, il commence à ériger, sans plan préparatoire ni dessin, des éléments d’un édifice entourant la maison, sa Cathédrale à ciel ouvert.

17 février 2010 
Il décède à l’âge de 79 ans, à Neuvy-Deux-Clochers (Cher).


Expositions :

(L’état actuel des connaissances ne nous permet pas de distinguer les expositions personnelles des expositions collectives, comme il est pourtant d’usage).

1962  Exposition des potiers de La Borne (Cher)

1963  Exposition collective Grès contemporains en France, Musée national de la céramique de Sèvres.

1965  Salon des métiers d’art de la Porte de Versailles (Paris)

1978 Galerie Sarver (Paris)

1979  Biennale de Châteauroux (Indre)

1980 Galerie Charlotte Henning, Darmstadt (Allemagne), Galerie le Mignot, Uzès (Gard)

1981 10th Chunich international exhibition of ceramic art, Tokyo (Japon), Exposition du grés contemporain, Musée des arts décoratifs (Paris)

1982 Galerie Geneviève Godar, Lille (Nord), Galerie Anna Maria, Milan (Italie)

1985 Galerie Gummesons, Stockholm (Suède).

1986 Centre des Congrès d’Angers (Maine-et-Loire)

1988 Musée de Darmstadt (Allemagne), Galerie Le Vieux Bourg, Denges (Suisse)

1990 L’Europe des céramistes, Maralyn Wilson Gallery, Birmingham (Etats-Unis)

1992 ou 1993 Maison de la Céramique à Mulhouse (Haut-Rhin)

1995 Galerie Geneviève Godar, Lille (Nord)

1997 Galerie Claudine Legrand (Paris), Galerie de l’Ancienne Poste, Toucy (Yonne)

2001 Galerie du château de Gargilesse (Indre)

2003 Galerie Diorama (Genève), Musée de Tegelem (Pays-Bas)

2004 Château d’eau à Bourges (Cher), Invité d’honneur aux Journées de la Céramique à Saint-Sulpice (Paris)

2007 Les créateurs singuliers, Centre régional d’art contemporain, Château de Tremblay (Yonne)

2009 Rétrospective de son oeuvre à l’occasion de la biennale d’art contemporain de Bourges (Cher)

2010 Les anges et les démons, Exposition à Stockholm

2012 Exposition rétrospective au Musée Estève de Bourges, du 11 juillet au 21 octobre 2012, et à l’Hôtel de Ville de Bourges.


Les oeuvres de Jean Linard dans les collections publiques :

  • Paris, musée des arts décoratifs

  • Sèvres, Cité de la céramique - Sèvres & Limoges

  • Bourges, musée du Berry

  • Romorantin, musée municipal

  • Nevers, musée de la faïence

  • Allemagne, musée de Darmstadt

  • Suède, musée national de Stockholm 


Ange, Cité de la céramique - Sèvres & Limoges
© Photographie RMN – M. Beck-Coppola 

Les oeuvres de Jean Linard dans l’espace public :

Pigny (Cher), sculpture « Lierre mosaïque », réalisée avec l’école et la mairie, 2000
Bourges (Cher), square Saint-Fulgent, installation d’un groupe de personnages, 2004

Créations dans le cadre du 1% artistique :

Sancerre (Cher), collège de Sancerre, mosaïque, 1983
Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre), école Pierre et Marie Curie, mosaïque, 1984
Bourges (Cher), archives départementales, mosaïque, 1985
Saint-Germain-du-Puy (Cher), piscine municipale, décoration murale, 1987
Vailly-sur-Sauldre (Cher), façade de la mairie, mosaïque, 1988
Sancoins (Cher), poste, mosaïque, 1990
Bourges (Cher), école maternelle Jean-Jacques Rousseau, « mosaïque-fontaine », 1991


Vue de l’exposition Jean Linard au musée Estève à Bourges © cliché musées de la Ville de Bourges, 2012
 

Exposition Jean Linard au château d’eau de Bourges, 2004

© F. Lauginie