Baptistère, détail du pignon sur lequel est inscrit «Gaudi».

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Calvaire, détail de la mosaïque

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Triangle portant l'inscription PICASSIETTE, accolé au baptistère.

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Amphithéâtre. Théâtre de jardin constitué de gradins recouverts de céramiques colorée.

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Amphithéâtre. Théâtre de jardin constitué de gradins recouverts de céramiques colorée.

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Monument portant l'inscription CHEVAL, en référence au Facteur Cheval, situé entre le calvaire et la clairière.

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Arc adossé au porche et sur lequel sont inscrits les noms de Chagall, Picasso et Dubuffet.

© Région Centre, Inventaire général, F. Lauginie

Les influences artistiques de Jean Linard

La puissance créatrice de Pablo Picasso (1881-1973) impressionnait Jean Linard qui a inscrit son nom ainsi que ceux de deux autres grands artistes du XXe siècle : Jean Dubuffet (1901-1985) et Marc Chagall (1887-1985). Antoni Gaudí (1852-1926) figure à côté du baptistère, bassin recouvert de mosaïques qui n’est pas sans rappeler la technique traditionnelle des «carreaux cassés» (trencadis) utilisée par l’artiste catalan. Les ondes sinueuses et colorées des talus recouverts de mosaïques évoquent aussi les réalisations de Gaudí dans le parc Güell.

Jean Linard considérait que sa démarche artistique était proche de celles du Facteur Cheval (1836-1924), de Robert Tatin (1902-1983) et de Picassiette (1900-1964), dont les noms sont également inscrits dans la Cathédrale. C’est probablement l’intention architecturale, unique et originale, qui les rapproche.