Vassil Ivanoff (1897-1973), ensemble de pièces

© RMN (Sèvres, Cité de la Céramique), M. Beck-Coppola

Jean Lerat (1913-1992), groupe relié, Arche de Noé, vers 1943, Musée du Berry, Bourges

© Cliché musées de la ville de Bourges, F. Lauginie, 2011

Beyer Henri-Paul-Auguste(1873-1945),coq

© RMN (Sèvres, Cité de la Céramique), M. Beck-Coppola

Le contexte potier de La Borne

Après le XIXe siècle, âge d’or de cette activité potière, on observe une progressive désaffection vis-à-vis de la production traditionnelle dans la première moitié du XXe siècle (céramique commune, pièces d’inspiration naïve et populaire). 

Depuis la Seconde Guerre mondiale, comme partout en Europe, de nouveaux artistes céramistes s’installent à La Borne et favorisent le renouveau de cette activité, formant une communauté soudée autour d’une même pratique artistique. L’œuvre céramique de Jean Linard, associée à ses débuts à celle de son épouse Anne Kjærsgaard, est indissociable du contexte de création artistique à La Borne dans la seconde moitié du XXe siècle. Ce contexte permet de mieux comprendre l’origine technique et stylistique des œuvres présentes sur le site de sa Cathédrale.